RESAP : Un Livre Blanc des études sur l’Asie et le Pacifique coordonné par Jean-François Sabouret

En avril 2011, la direction de l’Institut des Sciences Humaines et sociales (INSHS) a approuvé l’initiative du Réseau Asie-Institut des mondes asiatiques (UPS 2999) de réaliser un Livre blanc des études sur l’Asie et le Pacifique. Une lettre de mission lui a été confiée dans cette intention. Ce projet de livre blanc, à destination des professionnels de la recherche et de l’enseignement supérieur sur l’Asie et le Pacifique, est conçu comme un approfondissement du travail accompli antérieurement par le réseau Asie sur la notion «d’aires culturelles » dans le cadre d’une précédente mission donnée également par la direction de l’INSHS. Il est par ailleurs soutenu par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) et par la Direction Générale pour la Recherche et l’Innovation (DGRI) du ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur.

La finalisation de ce rapport requiert aujourd’hui la mise en place d’une plateforme collaborative RESAP permettant de mettre en commun les résultats des enquêtes, aux fins d’informer sur les différents points ayant permis de structurer la collecte des informations, de diffuser ses premiers résultats sous forme de synthèses, et de recueillir des commentaires ou suggestions d’améliorations en vue de l’écriture finale du livre blanc, qui vise à comprendre quels ont été les phénomènes à la fois historiques, intellectuels, économiques et politiques qui ont sous-tendu ces évolutions croisées. Il permettra également d’inventorier les éléments illustrant le développement de l’intérêt de l’Europe et de la France en Asie et en Océanie (synthèses thématiques, graphiques, schémas, tableaux, statistiques…), mais aussi de recenser les principaux lieux de production de savoir et de financement de la recherche sur ces régions.

Parallèlement, il se veut un outil permettant de mieux comprendre comment le monde de la recherche et de l’enseignement supérieur concilie aujourd’hui l’émergence de nouvelles thématiques avec celles traditionnellement étudiées en SHS et s’il y a convergence entre leur apparition et l’évolution de la demande sociale. Enfin, face aux difficultés que connaissent les laboratoires de recherche et les établissements d’enseignement supérieur français à intégrer le vivier des jeunes spécialistes et diplômés sur l’Asie et le Pacifique, la question des stratégies qui devraient être dès à présent mises en œuvre pour pérenniser la qualité et la richesse de l’expertise de la France sur ces régions au cœur du développement économique mondial sera clairement posée. Sur la base des échanges que provoquera cette première diffusion de synthèses et de chiffres sur le carnet RESAP, le comité de rédaction du Livre blanc pourra ainsi mieux fixer ses orientations, anticiper sur la rédaction d’articles de fonds et de grands témoins, comme réaliser la synthèse de ses propositions concrètes en matière de politique scientifique et de perspectives d’avenir en vue de la rédaction de sa version finale.

Virginie Symaniec

 

Pour citer ce billet : SYMANIEC, Virginie, « RESAP : Un Livre Blanc des études sur l’Asie et le Pacifique coordonné par Jean-François Sabouret », carnet RESAP-Livre blanc des recherches sur l’Asie et le Pacifique, 28 juillet 2012. [En ligne : http://resap.hypotheses.org/59]


1 réflexion sur « RESAP : Un Livre Blanc des études sur l’Asie et le Pacifique coordonné par Jean-François Sabouret »

  1. REGNIER

    Sur la base de mes 28 ans de carrière de recherche universitaire en économie politique des pays d’Asie de l’Est, et plus récemment de l’Inde, je serais disposé à vous aider à construire votre page en économie (non modélisante).

    Bien cordialement,

    Philippe Régnier
    professeur titulaire
    ancien coopérant, Ambassade de France en Indonésie
    Université d’Ottawa (Canada)
    et Université de Genève (Suisse)
    en coopération avec l’IEDES – Paris I Panthéon Sorbonne

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.