Guy Trébuil : Agriculture et systèmes ruraux, environnement et gestion des ressources renouvelables

L’Asie du Sud-Est péninsulaire, aire où je travaille sur les transformations écologiques et socio-économiques des systèmes agraires depuis 1981, a connu une croissance économique rapide après 1986 dont un des moteurs est le développement d’un secteur agro-industriel exportateur. Il monte en puissance parallèlement à l’industrialisation et l’urbanisation accélérée, accompagnée par le renforcement du système de recherche, surtout universitaire,  dans les pays émergents.

Ce processus de « dés-agrarianisation » de la société est contemporain de la montée de multiples problèmes agro-environnementaux le plus souvent liés à la dégradation des ressources naturelles renouvelables disponibles en quantités limitées (sols, eau, forêt, biodiversité, climat). Bon nombre de ces problèmes présentent de grandes ressemblances avec des situations similaires rencontrées en France dans un passé récent (changement d’usage des terres, partage et qualité de l’eau, surconsommations d’intrants agricoles, diminution de l’agro-biodiversité, interfaces entre zones agricoles et aires protégées, etc.). Aussi, les démarches interdisciplinaires systémiques mises au point en France pour agir sur de tels problèmes complexes dans un monde de plus en plus incertain présentent un grand intérêt pour nos collègues asiatiques dont la formation initiale locale dans l’enseignement supérieur et la recherche les prépare peu à affronter de telles situations.

Face à des changements écologiques et sociaux très rapides, il est urgent de former une nouvelle génération de gestionnaires des territoires, à différents niveaux (administrations locales, ministères sectoriels, organisations de la société civile, etc.), capables de concevoir, de mettre en œuvre et d’évaluer des processus de concertation, d’apprentissage et de décision collectifs. Écologiquement efficaces et socialement équitables, ils viseront à améliorer la préservation des ressources renouvelables afin d’améliorer la durabilité des systèmes productifs et à limiter les inégalités socio-économiques existantes, tout en augmentant la capacité d’adaptation au changement (notamment climatique) chez les différentes parties prenantes concernées par les problèmes concrets examinés. Le perfectionnement en cours des méthodologies et outils pour la gestion de systèmes complexes (démarches multi-niveaux, recours à la modélisation et la simulation collaborative de scénarios, apports de l’intelligence artificielle distribuée, etc.) donne lieu à de nouvelles questions de recherche stimulantes et académiquement très porteuses pour de jeunes doctorants et chercheurs.

Suite aux décennies 1980 et 1990 lors desquelles des moyens significatifs furent affectés par la France pour la conduite de tels travaux de recherche et de formation avec nos collègues locaux dans cette partie du monde, un certain désengagement est constaté depuis le début du nouveau siècle qui ne permet pas de capitaliser sur l’investissement précédemment réalisé. Des mesures, s’appuyant sur la complémentarité des universités et organisme de recherche français, visant à relancer la présence française dans ce domaine dans les universités de cette région du monde en cours de transformation rapide seraient les bienvenues. Elles pourraient notamment encourager les recherches collaboratives sous la forme de binômes franco-asiatiques de jeunes chercheurs réalisant leurs études doctorales de concert, sur le même terrain, en confrontant leurs références académiques et culturelles tout en diminuant l’obstacle linguistique souvent redouté. Le rôle croissant d’Internet en matière de communication et de partage du savoir pouvant maintenant aider à une meilleure pérennisation des partenariats ainsi construits que par le passé.

Guy Trebuil, agronome et spécialiste de l’Asie du Sud-est, est chercheur à l’unité de recherche Gestion des Ressources Renouvelables et Environnement (GREEN, UPR47) du département Environnement et Sociétés au CIRAD à Montpellier.

Retrouvez le profil de Guy Trébuil, membre du Réseau Asie et Pacifique, sur l’annuaire Eurasiane.

 

Pour citer ce billet : TREBUIL, Guy, « Agriculture et systèmes ruraux, environnement et gestion des ressources renouvelables », carnet RESAP-Livre blanc des recherches sur l’Asie et le Pacifique, 30 juillet 2012. [En ligne : http://resap.hypotheses.org/187]


Une réflexion au sujet de « Guy Trébuil : Agriculture et systèmes ruraux, environnement et gestion des ressources renouvelables »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *