GRÈCE

Source :  Asian studies in Greece, Charalambos Tsardanidis, Institut des relations économiques internationales, IIER, Grèce (2009). Voir la présentation originale.

See the abstract in english/Voir le résumé en anglais.

La recherche sur les aires culturelles compte pour peu dans les programmes de recherche. Il s’est cependant manifesté pour elles un peu plus d’intérêt ces dernières années (au département des études turques et asiatiques de l’Université d’Athènes par exemple, ou par études sur les Balkans dans d’autres universités).

L’attention se porte plus sur les pays proches que sur l’Asie : Balkans, Moyen-Orient/études méditerranéennes, et encore plus sur les études européennes.

Il n’y a pas assez de personnels et de chercheurs universitaires formés aux études asiatiques. Il manque même la connaissance des langues asiatiques. Il y a un manque de passé et de tradition coloniale, et aucun lien culturel, économique et politique passé avec les pays d’Asie. Il y a par ailleurs un manque de financement.

On remarque un grand intérêt aujourd’hui pour la langue chinoise en Grèce. L’immigration en provenance d’Asie pourrait être un facteur positif de développement des études asiatiques, comme pourrait l’être le développement du commerce grec en Asie.

A-    Pas de recherche dans les universités

1 Le département des études turques et asiatiques de l’Université d’Athènes

Le nom de ce département est inapproprié, l’ensemble des cours y étant donnés ne concernant que la Turquie.

B-    Les instituts qui ne sont pas affiliés aux universités :

2 L’École d’administration publique

Les recherches qui y sont conduites ne sont pas formulées en termes méthodologiques comme des études sur les aires géoculturelles, sauf quelques exceptions.

Les recherches menées portent principalement sur des aspects économiques comme les économies du Japon, de la Chine et de l’Inde, sur l’intégration régionale avec l’Asia-Europe Meeting (ASEM), ou des aspects inter-régionaux, comme l’ASEM et le Forum for East Asia-Latin America Cooperation (FEALAC), enfin des aspects sociaux comme le flux d’immigrants, l’entreprenariat des immigrants chinois.

3 L’Unité Asie de l’Institut des relations économiques internationales (IEER), qui appartient à la Greek Association and Ltd Co.

Recherche :

Aires étudiées : Asie centrale, Chine, Turquie, Asie de l’Est, Inde

Disciplines étudiées : commerce, économie, développement, coopération, politique, relations internationales

Sujets étudiés : l’ASEM, FEALAC, l’ASEAN et l’inter-régionalisme : relations ASEAN-EU, relations Europe/Grèce – Chine/Japon, les perspectives de commerce entre l’Asie et l’Europe, la politique est-asiatique de l’Inde, les migrants asiatiques en Grèce, la présence économique des asiatiques en Grèce.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.