LITUANIE

Source: Asian studies in Lithuania – Audrius Beinorus, Center of Oriental Studies at Vilnius University, Lithuania (2009). Consulter la version anglaise/See the english version

BREF HISTORIQUE

En Lituanie, les études asiatiques remontent au 19ème siècle, à une période où l’Université de Vilnius est au cœur des études de langues orientales. Le département des langues orientales est fondé dès 1810, mais personne ne le dirige. Un intellectuel renommé de Vilnius, Kazimir Kontrimas, se risque à proposer l’établissement d’un Institut d’études orientales au Gouverneur de Vilnius. Cependant, pour des raisons inconnues, le projet n’est pas accepté et les étudiants brillants de l’université sont contraints de se disperser dans le monde.

Pendant la période de l’indépendance, dans l’entre-deux-guerres, l’orientalisme ne reçoit pas l’attention et le soutien qu’il mérite. Les études orientales ne survivent que grâce aux efforts d’une poignée d’érudits dévoués. Durant l’ère soviétique, les établissements d’enseignement supérieur lituaniens, placés sous la tutelle de Moscou, ne sont pas autorisés à créer des instituts orientalistes. Par conséquent les étudiants sont envoyés dans les universités russes.

Après 1993, avec l’indépendance de la Lituanie, les études asiatiques connaissent un renouveau. Le Centre d’études orientales de l’Université de Vilnius se concentre sur l’étude de l’Asie du Sud, de l’Est et du Proche-Orient. L’objectif du Centre est de former des spécialistes des études asiatiques afin d’encourager la recherche scientifique, le développement des relations culturelles et économiques, et de favoriser la compréhension des cultures orientales en Lituanie.

Ayant reçu un large soutien de la part des partenaires sociaux et des institutions publiques, un programme d’Etudes asiatiques classiques de trois ans est ajouté au programme académique en 2000. En 2005, une nouvelle licence d’études iraniennes, un Master d’études asiatiques contemporaines sont introduits, suivis d’une licence d’études turques en 2007.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT ACTUEL

Centre d’études orientales

Université de Vilnius

University Street 5

LT-01513, Vilnius

Centre d’études asiatiques de la Faculté de sciences politiques et de diplomatie

Kaunas Vytautas Magnus University

Vaizganto 30, Kaunas

Le Centre d’études asiatiques est fondé en 2009 par la fusion de deux institutions existantes : le Centre d’études asiatiques et le Centre d’études japonaises.

Les étudiants doivent financer eux-mêmes leurs études car l’État n’offre pas de bourses dans le domaine des études asiatiques. Cependant les accords passés entre universités lituaniennes et universités asiatiques et européennes leurs permettent de bénéficier de certaines bourses.

Les étudiants peuvent se rendre dans des universités asiatiques pendant une partie de leurs études.

Le système d’éducation est basé sur le modèle : Licence, Master, Doctorat.

PERSONNEL

Université de Vilnius

Centre d’études orientales

On compte 25 enseignants à temps plein et à temps partiel. Le nombre de postes à temps plein dépend du nombre d’étudiants et du budget de l’université.

Dix étudiants sont admis tous les deux ans à chacune des licences : études indiennes, chinoises, japonaises, iraniennes, arabes et turques. Tous les deux ans, 15 étudiants sont admis au master d’études asiatiques contemporaines.

Les enseignants et chercheurs en études asiatiques de l’Université de Vilnius sont membre du Réseau d’études indiennes d’Europe centrale et orientale (Central and Eastern European Network for Indian Studies) et du Réseau européen de recherche académique contemporaine sur l’Inde (European Network of Contemporary Academic Research on India).

Les membres du Centre partagent leur temps entre la recherche et l’enseignement. Un tiers de leur salaire est destiné à la recherche.

Il est exigé de tous les enseignants qui détiennent un doctorat d’effectuer des recherches et de publier.

Kaunas Vytautas Magnus University

On compte trois chercheurs et sept enseignants pour environ 20 étudiants en master.

À l’Université de Kaunas, l’enseignement et la recherche sont séparés.

Le nombre de chercheurs en études asiatiques augmente régulièrement depuis plusieurs années. En raison du faible niveau des salaires, il est presque impossible d’attirer des universitaires étrangers confirmés pour des postes à temps plein.

DOMAINES D’ÉTUDE

Le Centre de l’Université de Vilnius forme des spécialistes en sciences humaines et sociales. Parmi ses objectifs figurent l’analyse et la recherche sur l’évolution culturelle dans les principales aires géographiques de l’Asie, la communication interculturelle et les perspectives de collaboration sur les études asiatiques. Pour la période 2008-2013, le thème de recherche approuvé par l’université est : « Les stratégies traditionnelles du savoir en Asie ».

13 langues asiatiques sont enseignées au Centre : japonais, mandarin, chinois, chinois classique, tibétain, persan, dari, arabe, turc, hindi, sanskrit et langue védique.

L’Université de Kaunas propose l’enseignement du japonais, du mandarin et du coréen. Son principal thème de recherche est la représentation en images des pays d’Asie de l’Est en Europe.

PUBLICATIONS

Acta Orientalia Vilnensia – publiée en anglais depuis 2000, la revue propose également des publications en ligne sur le site : http://www.oc.vu.lt/en/aov.html.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.