Le Clersé

Abdelhafid Hammouche, Marie-Pierre Coquard, 09/05/2012

 

1) pour le sous continent indien :

Anthropologie – Brigitte Steinmann (Prof., anthropologie générale et approches ethnologiques comparées, construction des systèmes symboliques et des savoirs, ethno-histoire, anthropologie du développement et répercussions politiques) avec des champs de recherche en Inde et au Népal, et deux doctorantes du Clersé concernées sous sa direction :

– Claire Martinus avec un sujet de thèse intitulé « Mariages inter-castes au sein des populations népalaises locales et immigrées. Etude sur l’évolution des choix matrimoniaux au Néapl et dans l’immigration népalaise en Europe » ;

– Claire Femenias, sujet de thèse intitulé « Etude des rites funéraires chez les Bayung-Raï du Népal oriental : comparaison village /aire urbaine ».

2) pour l’extrême orient :

a) Asie du Sud-Est :

Economie – Pierre Alary (MCF) : Le développement des échanges marchands et les monnaies en Asie du Sud-Est. Le cas du Laos.

 Sociologie – Gwenola Ricordeau (MCF) : Mariages mixtes, féminisme, rapport sociaux de sexe et femmes migrantes aux Philippines. Gwenola Ricordeau travaille sur les mariages des femmes philippines avec des hommes étrangers. Sa recherche porte à la fois sur les parcours des actrices et sur les discours et débats publics sur ces mariages mixtes. C’est dans cette perspective qu’elle s’intéresse au mouvement féministe philippin et plus généralement aux femmes dans l’espace politique philippin.

 A noter que la recherche sur la zone des Philippines implique en France une communauté de chercheurs français restreinte alors qu’au niveau international, les américains et australiens sont très actifs compte-tenu de leur proximité avec cette zone. Ceci constitue une faiblesse pour la recherche française et le débat des idées, d’où l’intérêt d’être présent, de s’insérer et de développer des réseaux internationaux, de nouer des partenariats sur ces sujets avec des pays où souvent c’est la présence anglo-saxonne et américaine qui domine.

b) Asie de l’Est :

Chine : Brigitte Steinmann et Sébastien Delarre (MCF, sociologue, analyse des réseaux) dans le cadre du programme France-Chine Cuai Yuanpei (2011-2013) intitulé Integrated Urban Mesocosm.

Dans le cadre de ce programme, une doctorante du Clersé, Marjeurie Meunier est très impliquée. Son sujet de thèse porte sur « Anthropologie des organisations religieuses du taoïsme en Chine ».

Dans le cadre de ce programme, le Clersé accueille pendant 2 ans (2011-2013) un doctorant de l’Université de Pékin, Xuan Fan. Ses recherches portent sur « le genre, le corps, et la théorie générale du genre en Europe ».

 Chine : Economie – Bruno Boidin (MCF HDR) et Richard Sobel (MCF) dans le cadre de la thèse de Clément Séhier intitulée « RSE et transformations du rapport salarial dans la Chine contemporaine ».

 Chine : Anthropologie- thèse de Kamel Labdouni soutenue en nov. 2011 intitulée « Modernisation et changement en Chine : enjeux anthropologiques et sociaux. La rénovation des quartiers d’habitation vécue par une communauté de résidents de Harbin » sous la direction de G. Gaillard (Prof.).

Corée : Sociologie – Claire Gellereau, étudiante en M2 Sociologie et Anthropologie des Enjeux Urbains suivie par Cécile Vignal (MCF). Titre : « Les choix résidentiels d’expatriés issus de pays Occidentaux à Séoul ». Ce projet de recherche croise la sociologie urbaine, la sociologie de l’habitat et la sociologie des migrations dans le contexte asiatique. Il s’agit de saisir le rôle joué par les entreprises, la ville de Séoul, les institutions françaises ainsi que par les contraintes structurelles sur les choix résidentiels des expatriés. La thèse approfondira et développera l’étude engagée en Master 2 en s’intéressant également aux ressortissants d’autres pays européens, et en élargissant les questionnements dans une étude comparatiste des choix résidentiels selon le pays d’origine.

Le choix de la ville de Séoul reste pertinent car, récemment ouverte aux étrangers et dotée d’un important dynamisme urbain, la ville a créé des centres d’aides destinés aux étrangers et met en avant les identités culturelles des quartiers regroupant une forte communauté étrangère (quartiers mongol, japonais, chinois, ainsi qu’anglo-saxon et français). La thèse vise ainsi à enrichir les travaux en sociologie portant sur les expatriés ainsi que les études urbaines et asiatiques.

Japon : Economie – Florence Jany-Catrice (Prof.), sur la thématique du CARE (question montante dans les pays d’Asie, et au Japon en particulier), sur la question des nouveaux indicateurs de richesse question dont le Japon commence à s’emparer également, et dans le cadre du projet franco-japonais chorus ANR ILERE 2011-2013 « Initiatives locales et exclusion des résidents étrangers – Comparaison France –Japon ». Cette dernière recherche s’effectue en relation avec Thierry Ribault (CR CNRS) actuellement détaché à l’Institut de recherche de la maison franco-japonaise de Tokyo (UMIFRE 19 CNRS-MAEE). Thierry Ribault a également bénéficié d’un appui de l’INSHS au Clersé dans le cadre du 1er appel à projets en émergence PEPS 2009, sur le thème « Japon : des jeunes en émergence ».

Enfin, un projet de Laboratoire International Associé (LIA) à l’initiative de Thierry Ribault, qui sera proposé auprès de la direction de l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS (InSHS) dont le titre provisoire est: « Protection humaine et réponses au désastre. Soin intensif en sociétés industrielles » basé au Japon et au sein duquel plusieurs membres du Clersé pourraient participer.

Japon : Sociologie – Abdelhafid Hammouche (Prof.) sur le thème Villes et Cultures : action publique dans l’espace urbain. Cette recherche sur la transformation des quartiers concerne les villes de Lille, Fortaleza et Yokohama. Coordonnée par Abdelhafid Hammouche, elle implique des chercheurs des universités des trois villes. Les chercheurs japonais sont enseignant-chercheurs à l’Université Meiji Gakuin de Yokohama.

Japon : Economie – Anne Bustreel (MCF) dans le cadre de sa coopération avec Tomo Nishimura (MCF, Université de Kwansei Gakkuin) un travail en émergence en liaison également avec Martine Pernod-Lemattre (MCF) et Frédéric Cornuau (MCF) : dimension de genre, conditions de travail des salariés précaires, approches comparatives France -Japon.

Japon : Ethnologie – projet de post-doc de Clothilde Sabre, suite à sa thèse intitulée « Le néo-japonisme ou la passion pour la culture pop japonaise comme forme de construction identitaire dans le cadre de la mondialisation » sous la direction de Paul van der Griip (Prof.).

Taiwan : Economie – Catherine Comet (MCF), projet PHC Orchid actuellement terminé. « Between State and Familism : a comparative study of interlocking Directorates between France Taïwan » (2009-2010).

Abdelhafid Hammouche,
Directeur du Clersé

Marie-Pierre Coquard,
Chargée des relations internationales au Clersé


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *